Le blog de Valentin

Le blog de Valentin

Vaincre l'anxiété sociale

"Je suis nulle, nulle, nulle !" : J'ai vu le film Les Emotifs Anonymes

L’anxiété sociale est bien trop rare au cinéma. Alors, quand Netflix m’a suggéré de voir le film Les Emotifs Anonymes, j’ai sauté sur mon canap’, la télécommande dans une main et les popcorns dans l’autre.

Les Emotifs Anonymes met en scène deux personnages principaux, interprétés par Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde. La première est embauchée par le second, patron d’une fabrique de chocolats. Tous deux sont anxieux et timides. Poelvoorde souffre d’un TOC que je vous laisserai découvrir, mais qui m’a fait beaucoup rire ! Alors qu’ils vont tomber amoureux l’un de l’autre, la timidité sera-t-elle un frein à leur histoire ?

Ce qui est intelligent dans le film, c’est de montrer que chacun des personnages ne soupçonne absolument pas l’autre d’être dans la même situation que lui. Chacun pense que tout ce qui lui arrive est de sa propre faute (Isabelle Carré se dit à plusieurs reprises : “Je suis nulle, nulle, nulle !”), et n’imagine pas une seule seconde que l’autre aussi est “émotif”.

Magnésium

Cela nous rappelle à quel point il est nécessaire, quand on est au bord de la crise d’angoisse, de se décentrer de soi, de ses émotions, de ses pensées et de ses réactions physiques. Au contraire, on devrait vivre pleinement la situation et porter notre attention sur ce qui nous entoure.

L’influence de l’éducation sur le développement des phobies est incarnée par le personnage de Benoît Poelvoorde. Il semble complètement paralysé par ses peurs, et explique à son psy que son père lui répétait en boucle “pourvu qu’il ne nous arrive rien” lorsqu’il était enfant. Alors, quand on lui demande “de quoi avez-vous peur ?”, il répond : “d’à peu près tout !”.

Sans rien divulgâcher, je voudrais quand même souligner la scène finale, qui est une formidable scène d’évitement ! Si tu es suivi par un psy, tu comprendras très bien ce que je veux dire... mais pour ça, il faut voir le film jusqu’à la fin !

En revanche, j’ai regretté quelques clichés. Le psy de Poelvoorde, joué par Stéphan Wojtowicz, est assez peu réaliste. La méthode Coué, que s’acharne à appliquer Isabelle Carré en se répétant à longueur de journée que “tout va bien se passer”, est un peu lassante. J’aurais aimé qu’un vrai psy soit engagé pour donner un peu plus de crédibilité à ces thérapies.

Malgré cela, Les Emotifs Anonymes est une comédie romantique très réussie, sur un sujet trop peu exploré. J’ai beaucoup ri, les passages de comédie musicale sont plaisants, les personnages très attachants. Si tu es abonné à Netflix, je te le conseille fortement !

Pour recevoir chaque semaine un nouvel article comme celui-ci, abonne-toi à ma newsletter grâce au formulaire ci-dessous.

Tu n’es pas seul.e !

Dernière étape pour recevoir chaque semaine un e-mail inspiré de mon combat contre l'anxiété sociale.

Moi non plus, je n'aime pas les spams. Alors promis, je prendrai soin de ton adresse mail et tu pourras te désabonner quand tu le souhaites. A bientôt par e-mail !

Pour aller plus loin...

Comment réduire son stress avec un seul complément alimentaire ?
Test anxiété sociale et phobie sociale : évalue ta peur des autres en 17 questions
Comment j’ai choisi mon psy ?
Note importante : Je ne suis ni médecin ni psychologue, je partage simplement mon expérience personnelle. En cas de problème médical, vas voir ton médecin. En cas d'urgence, appelle les secours. Prends soin de toi ❤️