Le blog de Valentin

Le blog de Valentin

Vaincre l'anxiété sociale

J’ai peur de mes voisins : l’anxiété sociale se niche partout

Pour la plupart des gens, il est concevable d’avoir le trac quand on fait une présentation au travail ou un discours en famille. En revanche, personne ne comprend à quel point il est difficile pour les anxieux sociaux de participer à des conversations tout à fait banales… sur le temps qu’il fait ou sur le dernier film sorti au cinéma.

J’avais écrit dernièrement sur l’anxiété de performance. C’est un type d’anxiété que l’on ressent presque tous, phobiques sociaux ou non. On pourrait appeler cela le trac : il est dû à la pression que l’on se met pour réussir un entretien d’embauche, l’oral d’un examen ou une présentation en entreprise.

Si ma phobie sociale était restreinte à ces situations bien précises, ma vie serait beaucoup plus simple… Le problème est que l’anxiété sociale se niche dans de nombreuses situations de la vie quotidienne. Certains éprouveront une gêne intense à tenir une discussion à la machine à café (c’était mon cas), certains inventeront toutes les excuses du monde pour ne pas se rendre à une soirée (de peur de devoir parler à des inconnus), d’autres attendront que le voisin ait quitté le pallier pour sortir de chez eux.

Magnésium

Les raisons de ces comportements d’évitement sont multiples. On peut ne pas se sentir légitime d’entrer dans telle ou telle boutique (de luxe par exemple). On peut aussi accorder beaucoup trop d’importance au jugement que porte autrui sur nous-même (ou plutôt à l’idée que l’on se fait de ce supposé jugement).

Certains anxieux sociaux se mettent une pression énorme pour paraître en tous points parfaits. Si tu as l’impression de ne pas être assez beau, assez belle, assez cultivé.e, assez compétent, assez cool… tu préfères peut-être ne pas montrer cette faille... et donc éviter les interactions sociales. Les complexes physiques ou intellectuels sont fréquents chez les phobiques sociaux (j’aurai l’occasion d’en reparler !).

D’autres anxieux sociaux ont peur de se dévoiler, ont l’impression que les autres lisent en eux comme dans un livre ouvert. C’est donc une sorte de pudeur qui les pousse à éviter les interactions sociales.

En entreprise comme dans les relations amicales, ce comportement d’évitement est parfois mal perçu. Des collègues peuvent facilement interpréter cette distance comme du mépris. Des amis peuvent y voir un manque d’intérêt pour eux.

Si tu te retrouves dans les exemples que je donne ici, tu souffres clairement d’anxiété sociale. Pour avancer, je te conseille de commencer par essayer de repérer les pensées qui te viennent à l’esprit quand tu évites ce genre de situations. De quoi as-tu peur, vraiment ? Es-tu trop perfectionniste ? Te sens-tu incompétent ? Pas légitime ? As-tu peur que l’on se moque de toi ?

Pour recevoir chaque semaine un nouvel article comme celui-ci, abonne-toi à ma newsletter grâce au formulaire ci-dessous.

Tu n’es pas seul.e !

Dernière étape pour recevoir chaque semaine un e-mail inspiré de mon combat contre l'anxiété sociale.

Moi non plus, je n'aime pas les spams. Alors promis, je prendrai soin de ton adresse mail et tu pourras te désabonner quand tu le souhaites. A bientôt par e-mail !

Pour aller plus loin...

"Un discours ! Un discours !" : Qu’est-ce que l’anxiété de performance ?
Comment réduire son stress avec un seul complément alimentaire ?
Anxiété sociale : J'ai peur de ma propre famille
Note importante : Je ne suis ni médecin ni psychologue, je partage simplement mon expérience personnelle. En cas de problème médical, vas voir ton médecin. En cas d'urgence, appelle les secours. Prends soin de toi ❤️