Le blog de Valentin

Le blog de Valentin

Vaincre l'anxiété sociale

Coronavirus : Je regrette déjà le confinement

Le confinement dû à la pandémie de Covid-19 a été l’une des périodes les plus heureuses de ma vie. Drôle de pensée, non ? Pourtant, quand on est anxieux social ou qu’on souffre de phobie sociale, se couper du reste du monde est souvent une source de libération intense.

Je vois mon petit appartement comme un véritable cocon. Je m’y sens calme et en sécurité. Avant le confinement, il m’arrivait souvent de me sentir mal au bureau. Parfois sans raison évidente, je devenais anxieux, déprimé. La chose que je voulais le plus au monde, c’était rentrer chez moi, en sécurité, loin de mes collègues. En mars 2020, mon voeu a été exaucé.

Les premiers bénéfices du confinement se sont exprimés dès le premier jour : avant même d’avoir commencé, je me sentais léger et heureux, comme si les vacances venaient de commencer… Pourtant je n’étais pas en congés : j’allais poursuivre mon job en télétravail pour une durée indéterminée.

Magnésium

Le lendemain, un second bénéfice m’attendait. Le télétravail économisant mon temps de trajet jusqu'au boulot, j’ai pu dormir une heure de plus. Quel bonheur ! Moi qui me sentais toujours épuisé et qui ne parvenais jamais à récupérer, j’avais enfin l’opportunité de rattraper ma dette de sommeil.

Le troisième jour avait lieu ce que je redoute le plus dans mon job : une réunion avec une dizaine de collègues dont certains que je ne connaissais pas. Et ce moment a été une révélation pour moi. Alors que j’avais jusque là l’impression d’être mauvais dans cet exercice, à ne jamais savoir m’exprimer correctement, convaincu d’être perçu comme ridicule ou incompétent, je me suis surpris à être clair, convaincant, et presque éloquent. J’ai compris que j’étais capable de beaucoup de choses si je me débarrassais de cette peur irrationnelle. Et j’en étais très fier.

Enfin, en bon anxieux social, le confinement m’a donné la meilleure raison du monde pour refuser les sorties entre amis. J’ai ainsi pu éviter le stress de rencontrer potentiellement des inconnus… Peut-être que tu connais cela toi aussi.

Le résultat est sans appel : pendant ces 60 jours de confinement, je me suis senti paradoxalement plus libre que jamais. Et surtout les symptômes de mon anxiété que je trainais depuis des années avaient disparu : adieu les migraines, les maux de ventre et autres contractures musculaires !

Bon, le problème c’est qu’on ne peut pas rester confiné indéfiniment. Alors le déconfinement est arrivé, et avec lui la volonté plus forte que jamais de combattre cette anxiété qui me pourrit la vie et de partager mes expériences avec le plus grand nombre…

Pour recevoir chaque semaine un nouvel article comme celui-ci, abonne-toi à ma newsletter grâce au formulaire ci-dessous.

Tu n’es pas seul.e !

Dernière étape pour recevoir chaque semaine un e-mail inspiré de mon combat contre l'anxiété sociale.

Moi non plus, je n'aime pas les spams. Alors promis, je prendrai soin de ton adresse mail et tu pourras te désabonner quand tu le souhaites. A bientôt par e-mail !

Pour aller plus loin...

Je mange du gluten et du lactose pour ne plus avoir mal au ventre
Comment j’ai choisi mon psy ?
Note importante : Je ne suis ni médecin ni psychologue, je partage simplement mon expérience personnelle. En cas de problème médical, vas voir ton médecin. En cas d'urgence, appelle les secours. Prends soin de toi ❤️