Le blog de Valentin

Le blog de Valentin

Vaincre l'anxiété sociale

Comment utiliser les accords toltèques pour diminuer son anxiété sociale ?

La théorie des accords toltèques est surfaite. Elle est tellement à la mode que je n’ai pu y échapper, et si tu as réussi à passer à côté jusqu’ici, cela ne devrait pas durer.

Le livre américain original, The Four Agreements, s’est écoulé à plus de quatre millions d’exemplaires dans le monde. Rien que sur Amazon, il est possible de trouver une douzaine de livres sur les accords toltèques, sans parler des boîtes et autres jeux pour enfants.

Cette frénésie est-elle justifiée ? Je ne crois pas. Pour avoir lu quelques livres sur le sujet, ils sont souvent creux et enchaînent les banalités. Cependant, ils ont le mérite de poser 4 principes simples, qui permettent de se libérer du jugement des autres et, in fine, de diminuer son anxiété sociale.

Magnésium

Les 4 préceptes des accords toltèques

La théorie des accords toltèques se basent sur 4 préceptes :

  1. Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire autrui. En bref, fais en sorte que ta parole soit impeccable en toutes circonstances.
  2. Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles. En bref, n’en fais jamais une affaire personnelle.
  3. Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. En bref, ne fais aucune supposition.
  4. Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger.

Un outil pour réduire son anxiété et sa phobie sociale

Parmi les préceptes de la méthode toltèque, le deuxième et le troisième sont les plus efficaces pour mieux vivre certaines situations angoissantes quand on est anxieux social.

Imagine la situation suivante. Tu es au bureau, mais tes collègues n’ont pas remarqué ta présence. A travers la porte entrouverte, tu entends l’un d’eux dire à un autre à propos de toi : “Tu devineras jamais ce qu’a fait Machin ce matin”. Puis ils s’éloignent et tu n’entendras pas la suite de la conversation.

Si tu es anxieux social comme moi, cette situation te provoque certainement une montée d’angoisse, du stress, éventuellement un énervement ou un renfermement sur toi-même.

Et si tu pensais la situation différemment et que tu te disais que tes collègues ne critiquent pas ta personne, mais ce que tu représentes pour eux ? Cela peut être ton poste, la catégorie socio-professionnelle à laquelle tu appartiens, ton mode de vie, etc.

On a tous une image préconçue des différentes catégories de personnes. A l’inverse, on fait tous partie de catégories sur lesquelles planent certains préjugés. On ne peut pas être parfait et on ne peut pas plaire à tout le monde. La recherche de cette perfection est vaine, épuisante et déprimante. Si on contraire on admet que tous les hommes et les femmes de cette planète ont leurs propres croyances et leurs propres représentations des autres, on se permet de ne plus être touchés par ces jugements.

Allons un peu plus loin. Et si tu t’étais fait des films ? Et si ce collègue n’était pas médisant, mais au contraire allait révéler une de tes qualités ou allait vanter une de tes réussites ? Rappelons que tu n’as pas entendu la suite de la conversation… donc tu ne sauras jamais ce qui s’est vraiment dit. Mais l’important est que, justement, tu ne sais pas. S’il est facile pour le cerveau d’imaginer le pire des scénarios, il est souvent loin de la réalité. D’où l’importance de ne jamais faire de suppositions. Cela crée des angoisses inutiles et souvent non fondées.

Pour recevoir chaque semaine un nouvel article comme celui-ci, abonne-toi à ma newsletter grâce au formulaire ci-dessous.

Tu n’es pas seul.e !

Dernière étape pour recevoir chaque semaine un e-mail inspiré de mon combat contre l'anxiété sociale.

Moi non plus, je n'aime pas les spams. Alors promis, je prendrai soin de ton adresse mail et tu pourras te désabonner quand tu le souhaites. A bientôt par e-mail !

Pour aller plus loin...

J’ai peur de mes voisins : l’anxiété sociale se niche partout
Comment réduire son stress avec un seul complément alimentaire ?
Test anxiété sociale et phobie sociale : évalue ta peur des autres en 17 questions
Note importante : Je ne suis ni médecin ni psychologue, je partage simplement mon expérience personnelle. En cas de problème médical, vas voir ton médecin. En cas d'urgence, appelle les secours. Prends soin de toi ❤️