Le blog de Valentin

Le blog de Valentin

Vaincre l'anxiété sociale

Ce qui a aidé Agathe à se défaire de l'anxiété sociale

Cette semaine, je voudrais partager avec toi le témoignage optimiste d’Agathe, qui m’a beaucoup touché. Je me suis reconnu dans ce qu’elle raconte, et j’imagine que toi aussi tu te sentiras moins seul.e à la fin de ta lecture.

Enfant, j’étais toujours partante pour les fêtes d’anniversaires et heureuse d’aller apprendre de nouvelles choses à l’école. Mais avec l’entrée au collège, j’ai commencé à ressentir une forte appréhension dès qu’un.e professeur.e décidait d’interroger un.e élève au hasard.

Je redoutais d’être jugée, critiquée ; en soi de déplaire. J’anticipais le fait que si j’étais interrogée, alors le résultat serait catastrophique socialement parlant.

Cette appréhension me suivait aussi après les cours, lorsque je marchais simplement dans la rue. Chaque prise de place dans un lieu public (comme le cinéma, le bus ou passer un examen) pouvait être synonyme de cœur qui s’emballe un peu trop précipitamment, de vertiges et de mains moites.

À lire aussi...

Comment réduire son stress avec un seul complément alimentaire ?

Lire mon article

A l’université, j’ai raté des examens car j’avais des crises de panique, mais je ne savais pas encore ce que c’était. Je savais juste que je ne voulais pas en avoir de nouvelles.

Alors, je suis devenue “stalkeuse professionnelle”. Je n’étais plus vraiment concentrée en cours. J’observais la pièce, les portes (en cas de besoin de fuite), je traquais ma façon de m’asseoir, de me comporter. Tout ça afin de me donner une illusion de contrôle et d’éviter un nouveau moment de panique.

Le médecin m’a prescrit du magnésium pour me détendre. Mais mes meilleurs remèdes restaient les amis, les proches, le sport, les voyages et les livres.

A 25 ans, j’ai compris que toutes ces sensations désagréables et ces pensées très centrées sur moi et les autres avaient un nom : l’anxiété sociale.

Aujourd’hui je suis bien plus apaisée, j’ai éliminé beaucoup de croyances limitantes et je n’ai plus de crises de panique. Mais il m’arrive encore de ressentir des peurs assez intenses.

Par exemple, au travail, si le téléphone sonne et que c’est silence radio dans la salle, pour moi c’est tout comme si je devais sauter en parachute. Pourtant je suis juste dans un bureau, assise confortablement. Il m’est arrivé de décrocher et de ne pas réussir à parler, ma voix tremblait, la personne au téléphone ne comprenait pas ce que je disais. J’ai donné le téléphone à ma collègue. Sur le coup, j’ai eu vraiment honte, je m’en voulais d’être aussi inefficace.

Au quotidien, l’anxiété sociale est un spectre et il y a des jours où je me trouve sur l’axe très anxieux, au point de ne pas pouvoir sortir de chez moi. Les autres jours, j’appelle facilement mes proches, je participe à des meetups, je planifie mes projets, je suis productive. D’un jour à l’autre, je me déplace sur ce spectre.

Mais au plus je confronte mes peurs et m’autorise à être comme je suis, au plus je grignote de la marge vers la sérénité.

À lire aussi...

Comment réduire son anxiété en 3 semaines grâce à la Relaxation Progressive de Jacobson ?

Lire mon article

Finalement, ce qui m’a aidé et m’aide encore à me défaire de l’anxiété sociale : beaucoup de livres sur la santé mentale et le développement personnel (dont un que je recommande : Dare de Barry McDonagh), des séances chez un psychothérapeute avec qui je constate les progrès, des antidépresseurs, des personnes qui discuter de l’anxiété sociale, un entourage bienveillant et enfin des projets sur lesquels avancer.

Avec le temps et les bons outils, l’anxiété sociale disparaît doucement mais sûrement !

Je remercie chaleureusement Agathe pour son témoignage, qui est très juste et qui donne, je l’espère, beaucoup d’espoir à tous ceux qui galèrent avec leur anxiété sociale. Je sais à quel point c’est difficile de parler de soi… alors merci !

Si toi aussi tu souffres d'anxiété sociale ou de phobie sociale, tu peux m'envoyer ton témoignage par e-mail à l'adresse valentin@anxiete-sociale.fr.

👋 On garde le contact !

Dernière étape pour recevoir chaque semaine un e-mail inspiré de mon combat contre l'anxiété sociale.

Moi non plus, je n'aime pas les spams. Alors promis, je prendrai soin de ton adresse mail et tu pourras te désabonner à n'importe quel moment. A bientôt par e-mail !

Pour aller plus loin...

3 raisons pour lesquelles les anxieux sociaux ne consultent pas
Comment utiliser les accords toltèques pour diminuer son anxiété sociale ?
Comment réduire son stress avec un seul complément alimentaire ?
Note importante : Je ne suis ni médecin ni psychologue, je partage simplement mon expérience personnelle. En cas de problème médical, consulte ton médecin. En cas d'urgence, appelle les secours. Prends soin de toi ❤️